Ce matin, je suis allée acheter de la lingerie pour remplacer mes vieux soutien-gorges datant de l'avant guerre.

J'étais passé bien des fois devant une petite boutique du centre ville sans jamais oser y rentrer. D'abord parce qu'elle ne proposait que de la lingerie de grande marque et que j'imaginais ça hors de prix, ensuite parce que sa boutique faisant environ 12 m2 et que je m'imaginais mal me jeter la tête dans la première culotte venue, au moindre "je peux vous aider?"

Finalement, j'ai franchi la porte ce matin avec mon petit garçon, avec l'excuse possible de devoir filer à toute vitesse pour cause de garnement intrépide.

Non seulement la dame ne m'a pas sauté dessus mais elle m'a proposé les meilleurs conseils que j'aie jamais reçu en matière de lingerie (et je suis pourtant un cas difficile avec mon 85 A et mes seins en poire!)

Elle n'a pas du tout cherché à me vendre le dernier truc à la mode, ni à me proposer quelque chose qui ne me convenait pas. Elle a entendu mes critères et s'y est conformée.

Elle ne passait pas d'une cliente à l'autre comme un distributeur de soutien-gorge : j'étais seule dans la boutique.

Elle ne sautait pas d'une cabine d'essayage à une autre en jetant un "alors on est comment dans celui-là?" à travers le rideau : il n'y a qu'une seule cabine.

Elle ne montrait pas de signe d'impatience lorsque les modèles ne m'allaient pas, en essayant de me convaincre au contraire qu'ils étaient taillés pour moi "Mais si regardez, redressez-vous un peu, mettez-vous de côté, vous voyez il est parfait" : elle était la première à me déconseiller certains modèles.

Elle ne passait pas son temps à me peloter les seins pour qu'ils se mettent absolument en place dans des modèles taillés pour des poupées de magazine : elle me laissait faire toute seule, comprenant que j'avais ma pudeur.

Elle ne me forçait pas à acheter le string sous prétexte que la culotte c'est ringard : elle comprenait que la mode est une chose et que le confort en est une autre.

A propos des prix, j'étais plutôt surprise. C'est bien connu, la lingerie c'est très cher même dans les franchises spécialisées, soit disant meilleur marché que les petites boutiques.

J'en ai discuté avec la vendeuse qui m'a assuré qu'elle avait plus de choix que beaucoup de ces magasins de la grande ville, que nombre de ses clientes ne trouvaient même pas à Paris certains de ses modèles et qu'elle reconnaissait toujours ses clientes. Je suis ressorti avec le sentiment d'avoir été écoutée dans mes besoins, respectée dans mes choix, imprimée dans sa mémoire et absolument pas étranglée côté porte-monnaie.

Acheter local, c'est non seulement aider nos voisins à gagner leur vie, mais c'est aussi avoir le sentiment d'être un être humain plutôt qu'un numéro de carte bancaire.