Bonne nouvelle, les amis!

Non, nous ne sommes pas seuls, nous ne sommes pas des extraterrestres, car, oui, il y a d'autres gens qui pensent comme nous, ailleurs, sur la planète !!! Yes, yes, yes... Ces autres gens, nous en l'occurrence, en tout cas moi, c'est sûr, avons même un nom...! (au cas où nous aurions eu envie d'entrer dans une catégorie, ça peut servir...) on nous appelle, depuis la sortie aux usa d'un bouquin analysant le phénomène, créatifs culturels.

Je me permets ici de vous mettre l'article de wikipédia sur le sujet histoire que vous compreniez un peu de quoi il s'agit :

Les Créatifs Culturels (traduction la moins mauvaise de l'anglais américain « Cultural Creatives ») est un terme créé par Paul Ray et Sherry Anderson dans leur livre: The Cultural Creatives : How 50 Million People Are Changing the World ( Harmony Books, Oct 2000), traduit en français aux éditions Yves Michel, sous le titre: L'émergence des créatifs culturels. Enquête sur les acteurs d'un changement de société.

Selon cette étude, longue de plusieurs années, entre 20 et 25 % de la population états-unienne (soit près de 50 millions d'adultes) formeraient un groupe socio-culturel ne se rattachant ni aux conservateurs religieux ni aux modernistes convaincus, c'est-à-dire les deux groupes socio-culturels le plus souvent reconnus aux USA.Les auteurs ont donné à ce groupe le nom de Créatifs Culturels.

Les Créatifs Culturels auraient en commun de favoriser la faible dépendance vis-à-vis des modes de consommation industrialisés, de chercher à favoriser le développement spirituel, et de refuser les dégradations environnementales induites par l'exploitation des ressources naturelles. Un autre trait marquant de ce groupe est l'absence, à l'heure actuelle, de conscience de sa propre existence. Autrement dit, la plupart des personnes entrant dans la catégorie des « Cultures Creatives » se croit relativement isolée, et l'estimation de la proportion de population partageant les mêmes convictions, de la part des personnes interrogées dans le groupe, s'étale seulement entre 1 et 5 %.

Selon les auteurs, le phénomène n'est pas propre à une catégorie socio-professionnelle, ni à une ethnie, ni à une tranche d'âge, et la totalité de la population est touchée au même niveau, sauf une très légère prédominance des milieux éduqués/aisés. Ceci est le critère qui a fait dire aux auteurs de l'ouvrage qu'il s'agit bien d'un mouvement de fond, et pas d'une mode passagère, comme l'a été le mouvement des hippies, qui avait touché surtout des jeunes adultes.

Etes-vous un "Créatif culturel" ?

  • Vous aimez la nature et sa destruction vous inquiète.

  • Le sort global de la planète vous touche (réchauffement climatique, destruction des forêts tropicales, surpopulation, prise en compte insuffisante des impératifs de la durabilité écologique dans le système en place, exploitation des populations des pays pauvres) et vous souhaitez que l’on fasse plus pour l’améliorer, même si ceci implique de limiter la croissance économique.

  • Vous seriez prêt à payer plus d’impôts ou de taxes, ou à payer des biens de consommation plus cher si vous aviez la preuve que l’argent récolté est bien utilisé pour la protection de l’environnement.

  • Vous attachez beaucoup d’importance à la qualité des relations humaines.

  • Vous considérez qu’il est important d’encourager et d’aider chacun à mettre en valeur les dons, talents et richesses uniques de sa personnalité.

  • Vous faîtes du bénévolat pour une ou plusieurs causes.

  • Le développement spirituel et psychologique est un domaine qui vous est familier.

  • La spiritualité et la religion sont des aspects importants de votre vie, mais vous vous inquiétez de l’influence des intégrismes religieux.

  • Vous souhaitez que les femmes soient traitées à l’égal des hommes, notamment dans le monde professionnel, voir plus de femmes à la tête des entreprises et des partis politiques.

  • Vous êtes alarmés par les violences et les mauvais traitements que subissent les femmes et les enfants dans le monde entier.

  • Vous souhaitez que les dépenses publiques et la politique en général soient plus orientées vers l’éducation et le bien-être des enfants, vers la réhabilitation des quartiers et des communautés, vers la création d’un système écologiquement stable et durable permettant de préserver l’avenir.

  • En politique, vous n’êtes satisfait ni par la droite ni par la gauche, ni même par un centre mitigé.

  • Votre vision de l’avenir est plutôt optimiste et vous vous méfiez du pessimisme et du cynisme que véhiculent les médias.

  • Vous souhaitez vous impliquer activement dans la transformation de la société.

  • Vous désapprouvez les méfaits des entreprises accomplis au nom du seul profit (licenciements, dégradation de l’environnement, exploitation des pays pauvres et de leurs populations).

  • Vous surveillez vos dépenses et évitez de « surconsommer ».

  • Vous désapprouvez la manière qu’a la culture moderne de toujours mettre l’accent sur la compétition, le succès et la réussite, sur l’acquisition et l’accumulation de nouveaux produits, et sur les signes extérieurs de richesse et le luxe.

  • Vous êtes ouvert à ce qui vous est étranger : personnes, lieux et modes de vie.

Si vous êtes d'accord avec au moins quinze de ces affirmations, vous êtes sans doute un créatif culturel.(Extrait du livre de Paul Ray et Sherry Anderson)


Pourquoi est-ce une bonne nouvelle ?

Si la plupart de mes amis sont dans la même mouvance que moi et si les autres sont très tolérants, il n'en est pas forcément de même avec la famille où j'ai vraiment l'impression, parfois, d'être une extraterrestre... Cela a été un immense soulagement, en commençant à lire le bouquin sus-cité, de découvrir que d'autres étaient en but à l'incompréhension, voire la dérision lorsqu'ils évoquaient leurs convictions les plus profondes.

Vous en avez peut-être fait l'expérience avec votre entourage, proche ou moins proche, quand vous avez tenté d'évoquer un sujet « tabou » (essayez un peu, de parler de décroissance au moment de Noël ou des soldes par exemple) Au mieux, on s'interroge « comment en est-il arrivée là ? » ou on s'inquiète « mais comment peut-elle vivre comme ça ? », au pire on critique, on essaie de convaincre de notre erreur de jugement... voire, on se moque, on démolit.

La plupart finissent par se taire, pourquoi tendre le bâton pour se faire battre ?

J'avais trouvé, sur ce blog, un lieu d'expression de mes convictions... j'étais et suis toujours étonnée par le respects de tous les commentaires, par l'écoute et la profondeur des réflexions que vous nous faites partager... mais je n'avais pas pensé que nous étions si nombreux à aller dans ce sens. L'enquête parle de 25 % des américains environ, et une enquête similaire en France avance le chiffre de 16%...
Chiffre en augmentation régulière... Alors c'est une bonne nouvelle parce qu'on va trouver de plus en plus de gens avec qui discuter... et il y a une petite, toute petite chance pour que l'avenir de la planète ne soit pas que dramatique...

Alors en ce début d'année, je vous souhaite plein d'espoir, de courage, de bonheur, de simplicité, de libérations et d'action!...