Une idée trouvée sur Internet ce week-end et qui m’enchante au plus haut point : créer un « carnet du bonheur » à savoir un cahier, carnet, ou album, voire un tiroir, où l’on consigne, note ou range tous les souvenirs heureux, les petits riens qui nous ont fait sourire ou rire, les compliments, ce qui nous a ému, nos réussites petites ou grandes, les bons mots des enfants et leurs progrès… bref, tout ce qu’on veut à condition que cela nous fasse du bien.
Ceux d’entre vous qui ont tenu ou tiennent un journal savent peut-être qu’on a souvent recours à lui quand la forme n’est pas au rendez-vous, qu’il pleut depuis trois jours, que le chien vient de mourir et qu’on vient de se friter avec quelqu’un…
Conclusion, quand on le relit des mois ou des années plus tard, on s’étonne d’avoir eu une vie aussi pourrie…
Mais c’est juste qu’on n’a pas pris le temps de noter tous les bons moments (trop occupés qu’on était à les savourer !)… Du coup, c’est comme si on accordait plus d’importance à nos galères qu’à nos rayons de soleil.

Inversons la tendance, cherchons les petits bonheurs et les grandes joies, traquons les sourires, trouvons, pour chaque journée, le petit truc positif à noter dans notre carnet. Un tout autre regard sur notre vie qui peut changer les choses en profondeur. Et relisons souvent, surtout quand le moral flanche, pour nous nourrir, pour nous souvenir qu’il y a pleins de bons moments, aussi… pour vivre, surtout.

Allez, je commence tout de suite. Bonne journée à vous.